En japonais, "Kizashi" signifie les prémices, mais aussi l'éclosion ou le bourgeonnement. Notre but: que le CCFJT soit l'écrin dans lequel se développent

de nouvelles relations franco-japonaises.


.


*
.....*.....*
.
.
.

Toulouse constitue en France une ville à part et un paradoxe.

Seule grande ville française non jumelée à une ville japonaise, seule grande ville à n'accueillir presque aucune société japonaise ou résidents-travailleurs japonais, plus de 90% de ceux qui y habitent étant en fait des Japonaises mariées à des Français, ville où donc, en résumé, le Japon n'est que très faiblement représenté.

Pourtant, l'attente et la demande de la population toulousaine est incontestablement grande, l'année 2008, qui a célébré le 150ème anniversaire des relations franco-japonaises, l'a vérifié et confirmé: associations enseignant le japonais devant refuser des élèves par manque d'infrastructures, fréquentation en hausse des établissements japonais (restaurants, salon de thé, manga-café...), ou encore tenue et succès de nombreux événements tels que "l'Instant Japon" ou les "1ères rencontres internationales de céramiques japonaises" et surtout le "Toulouse Game Show", premier festival en rapport avec le Japon (manga, jeux vidéo, animes et culture asiatique) en terme de fréquentation pour tout le Grand Sud-Ouest avec plus de 16.000 visiteurs en 2009 pour la 3ème édition.

Dans le but de tout d'abord répondre à cette demande et d'autre part de développer et d'amplifier les relations non seulement culturelles mais également politiques et économiques entre le Grand Sud-Ouest français et le Japon, une poignée de Japonais et de Français amoureux du Japon ont décidé d'unir leur énergie et leurs rêves et de créer un Centre culturel franco-japonais à Toulouse, située au coeur de cette grande région.

Ce Centre est plus qu'une porte ouverte sur le Japon, il constitue un véritable lieu de rencontres et d'échanges.
Il propose cinq pôles d'activités majeurs:

- le pôle Culturel, en charge de diffuser la culture japonaise sous différentes formes (musée, expositions temporaires, conférences...). Le Musée, qui constituera l'attraction première du Centre, sera dédié à la Céramique japonaise contemporaine et réunira une collection unique en France de pièces particulièrement représentatives du savoir-faire japonais mondialement reconnu comme étant l'un des meilleurs, sinon le meilleur du monde. Il comportera également une galerie pour des expositions temporaires, un espace d'accueil du public avec salle de cérémonie du thé et salon de thé ainsi qu'une importante médiathèque (livres, revues, CD et DVD).

- le pôle Formation, qui propose bien sûr des cours de japonais, mais aussi des cours ou stages de céramique, de cuisine, d'Ikebana, de calligraphie, d'arts martiaux et bien d'autres...

- le pôle Affaires, qui est en charge de développer les relations économiques entre la région et le Japon avec pour mission première d'informer ou former les entreprises françaises locales qui s'intéressent au marché japonais grâce à des relations privilégiées avec les institutionnels japonais et français concernés ainsi que des sociétés privées spécialisées dans le conseil et l'accompagnement vers le marché japonais.

- le pôle Evénements, qui a pour mission d'organiser ou d'accompagner toutes sortes d'événements liés au Japon, en en créant de nouveaux de toutes pièces ou en apportant son soutien à ceux qui existent déjà. Parmi les créations, nous prévoyons notamment l'organisation de spectacles en tous genres.

- le pôle Tourisme, qui a une quadruple casquette: informer les français souhaitant se rendre au Japon, accueillir les touristes japonais pour en développer le nombre sur Toulouse, aider les étudiants japonais qui viennent parfaire leur formation dans les universités ou centres de recherches, et enfin développer spécifiquement la venue d'artistes japonais à Toulouse et dans sa région.

La préoccupation majeure du Centre culturel franco-japonais de Toulouse est, d'une part, de présenter le "vrai" Japon tel qu'il est réellement, et d'autre part, de répondre à la demande, à toutes les demandes. Ainsi, s'il propose différentes activités liées à la Culture japonaise traditionnelle, comme les incontournables cérémonie du thé, ikebana, calligraphie, peinture, céramique, laque, arts martiaux etc..., il accorde une attention particulière à la culture japonaise contemporaine, et s'adressant tout particulièrement à la jeunesse toulousaine, il proposera notamment des concerts de J-music ou des activités ou événements liés aux manga, jeux vidéo, etc...

Le Centre culturel franco-japonais de Toulouse (CCFJT) - Espace Kizashi, dont le début d'activité est effectif depuis juillet 2009, est un organisme privé et associatif, enregistré à la Préfecture de Haute-Garonne sous le n° W313012222. Il ne dispose pas encore de local pour la réception du public, ce sera l'une des priorités de l'année 2011 que de trouver un lieu pouvant contenir un musée pour l'exposition permanente de céramique japonaise contemporaine, une galerie pour les expositions temporaires ainsi que des espaces dédiés aux différentes formations. Mais cette absence provisoire de local n'empêche pas le CCFJT de développer ses différents pôles, notamment en nouant de nombreux accords de partenariats et de collaboration avec de nombreux organismes, institutionnels, sociétés commerciales ou associations afin de fédérer le plus grand nombre d'énergies partageant une même passion, le Japon, et une même volonté: contribuer au développement des relations et des échanges en tous genres avec ce pays.

A ce titre, nous invitons ici toute personne physique ou morale souhaitant s'associer à ce projet (du simple référencement au partenariat privilégié) à nous contacter à:  contact@ccfjt.com


Pour les créateurs du CCFJT,


Claude Yoshizawa
Directeur exécutif
.
.


Adresse de correspondance du CCFJT:
.

2, rue d'Austerlitz 31000 Toulouse

.
Déclaration:

.
N° d'enregistrement: W313012222 (Préfecture de Haute-Garonne)