"Voyager au Japon" et "Soutien au Japon"


Pour cette édition 2011 du TGS Ohanami, qui s'est déroulée les 9 & 10 avril à Diagora, le CCFJT avait une nouvelle fois prévu une double participation: le partenariat pour ce qui concerne des démonstrations culturelles traditionnelles, mais aussi l'organisation d'un salon sur le thème du tourisme: "Voyager au Japon" devait réunir les spécialistes de cette destination, si prisée par beaucoup des visiteurs du TGS, mais également du reste de la population de Midi-Pyrénées. Salon de dimension forcément réduite, les vrais "spécialistes" des voyages au Japon ne sont pas légion, même à Paris. Et commeil s'agissait d'une première, il ne fut pas facile de les convaincre de "descendre" jusqu'à la Ville Rose. Pourtant, les principales agences et tours-opérateurs japonais ont donné leur accord: JTB, Jalpak, H.I.S... Des représentations parisiennes aussi ont décidé de tenter l'aventure, Osaka et Kyôto, ainsi que l'Office National deTourisme du Japon. Des solutions d'hébergement, à travers des sites internet comme Sakura House ou Logement-Tokyo.com ont également décidé de partager un stand avec l'un des meilleurs sites d'information généraliste, Japon Infos.com. Avec de plus la première participation du journal gratuit sur le Japon, Zoom Japon. Bref, tout se présentait plutôt bien, quand survint le 11 mars...

Et là, surprise: tous les exposants japonais ou assimilés décidèrent d'honorer leur promesse de participation. Seuls deux exposants (confirmés) décidèrent, et ce dès le 12 mars, de se retirer. Les deux seuls exposants français, Havas Voyages La Dépêche et Air France. 20 jours avant, le 24 février exactement, Havas Voyages écrivait au CCFJT: "
C’est avec plaisir que je vous confirme notre participation pour ce salon". Le 12 mars, un mail nous parvenait, commençant par ces mots: "nous sommes dans le regret de ne pas valider notre participation pour votre Salon". J'ignorais qu'avec cette enseigne, il convient donc de valider une confirmation pour que celle-ci soit valable...

Le CCFJT a pris alors la décision de poursuivre néanmoins l'organisation de ce salon, tel que prévu à l'origine, mais en lui ajoutant un espace dédié au "Soutien qu Japon". En y accueillant notamment la Croix-Rouge, et en y ouvrant un espace d'information sur la situation dans ce pays après ses tragiques événements, tandis que le Bureau de représentation de laVille d'Osaka décidait de rejoindre cet espace.

Dans la foulée, le CCFJT et ses deux principaux partenaires, TGS Evénements et Shibuya International, ont imaginé et créé un label, dont le but serait de fédérer toutes les initiatives de soutien qui le souhaiteraient, afin de créer un vaste élan de solidarité entre tous ceux qui, à Toulouse, voulaient exprimer leur solidarité avec les Japonais. C'est ainsi qu'est né "Toulouse for Japan" que la Mairie de Toulouse a très rapidement décidé d'adopter.

Aujourd'hui, c'est-à-dire au lendemain du TGS Ohanami et de nos salons, "Toulouse for Japan" a réuni non seulement toutes nos actions desoutien pendant le week-end du 9 et du 10, mais également des initiatives de l'ATMPJ ou encore de l'association Toulouse les Orgues. Un site internet a été créé en urgence, dont l'URL est: http://toulouseforjapan.org.

Je vous invite à vous y rendre, vous découvrirez en détail toutes les actions prévues dans le cadre de ce label, ainsi qu'une rubrqiue "Archives" dans laquelle vous retrouverez, au fur et à mesure, un compte-rendu des actions passées.

"Toulouse for Japan" accueillera encore d'autres actions, c'est un label et un site internet appelés à durer dans le temps. Tant que le Japon en aura besoin...


Publié le 14/04/2011